Dans la vraie vie, je suis une maman imparfaite

titlee-mère-fille-bijoux-4
This is the real life
 
Je sais que vous êtes nombreuses à aimer mon petit encart sur le net. Je ne vous dirai jamais assez merci, pour tout ce que cela m’apporte personnellement et professionellement. Ma bulle créative, avec un peu de nous, de gourmandises, de déco… et beaucoup de photos. Des photos de famille, des photos culinaires, des fois des photos issues de mon travail de photographe et souvent, des photos de mon quotidien. À travers mes photos, sans le vouloir, je vous envoie un message. Un message d’amour, de bonheur, de douceur. Mais pas que. Beaucoup d’entre vous, arrivez aussi à voir une certaine perfection, une vie idyllique, impeccable et bien rangée. Il est vrai qu’a travers mes photos, j’essaye de sublimer mon quotidien, bien souvent la face A de ce quotidien. Mais il y a aussi une face B. Une face qui est beaucoup moins jolie, car moins « esthétique » et sympathique à partager. Et pourtant, elle fait partie de nos vies, à toutes. Aujourd’hui je veux vous parler de la mère imparfaite que je suis. Tout simplement the real life.
titlee-mère-fille-bijoux-3

titlee-mère-fille-bijoux-4

Je suis maman de trois enfants, que j’adore et j’aime de tout mon coeur. Mais au-delà de cet amour, il y a aussi beaucoup de frustrations. Je ne suis pas une maman poule. J’aime ma vie de « femme ». J’apprécie énormément les moments sans mes enfants. Me poser tranquillement avec mes copines. Avoir un rendez-vous en amoureux. Prendre du temps que pour moi (tout ce que je viens d’énoncer, arrive rarement, pour le moment!). Je serais incapable d’être exclusivement mère au foyer. Je pense que je serais la plus triste du monde entier. J’ai besoin d’avoir des projets personnels, autres que mes enfants. Certains peuvent penser que je suis une mauvaise mère pour dire cela. En tout cas, je m’efforce de faire de mon mieux et j’essaye de me remettre en question assez régulièrement, pour trouver l’équilibre qui nous bénéficiera à tous.

 

titlee-mère-fille-bijoux-5

 

Malgré mes efforts, je suis une mère imparfaite. Bien sur, le contraire n’existe pas. Mais c’est important de le souligner, car trop souvent, la réalité est vite distordue sur les blogs. Ces mamans qui ont toujours l’air heureuse et épanouies, dans toutes les facettes de leur vie, je vous rassure, cela n’existe pas! Si moi je vous donne cette impression, je préfère casser le mythe! Bien que ma relation avec eux soit intense, elle l’est dans les deux sens. Je les aime à mourir mais ils m’énervent souvent à mourir aussi. Hugo est dans l’âge critique, mais assez gérable. Simon, pas de plainte pour le moment, ce n’est pas un bébé, c’est un ange. Et puis Zoé. En ce moment, c’est elle qui prend le dessus en therme de comportement qui m’insupporte. Elle a sept ans, on le dit aussi l’âge de raison. Eh bien oui, je confirme: elle veut TOUJOURS avoir raison! Même sur des sujets qu’elle ne maitrise absolument pas!! Elle sait tout de tout, elle fait souvent la tête, elle n’est jamais assez satisfaite, il lui faut toujours plus et à moi, cette attitude me met dans tous mes états. Sans me rendre compte, je me détache. Je sens que je m’éloigne parceque je n’aime pas cette petite fille, presque insolente. Alors je suis souvent rigide, je la gronde 304880 fois par jour, je lui répète à longueur de journée que son frère n’a que deux ans et demi et qu’elle en a sept! Je me fatigue moi-même de lui répéter TOUS les jours les mêmes choses… Bref. Je lui en demande peut-être trop ou pas?  Je ne sais pas. Parfois, je sens que nos liens mère-fille sont complètement étouffés par ce quotidien horrible d’engueulades et punitions sans fin. Des fois je sens que l’on est en train de se déconnecter l’une de l’autre et ça me fait peur. Que va-t-il se passer quand elle aura 10 ou 12 ou 15 ans???
titlee-mère-fille-bijoux-8
Pour essayer de répondre à cette question sans trop m’effrayer, je reviens au présent et j’évite de me projeter trop loin. Je me dis que l’adulte, c’est moi. Donc c’est mon rôle de raisonner et de prendre sur moi. Bien que j’en suis consciente, des fois c’est dur. Je me rends compte que même avec nos enfants, notre orgueil est bel et bien là. C’est assez effrayant d’ailleurs. Je n’imagine pas ne pas avoir de relation avec ma fille à cause de cet orgueil omniprésent. Non. Donc quand ça arrive, je parle avec Lui, je fais le vide avec les amies, je fais un reset et j’essaye de repartir du bon pied. Mais quand toi tu veux bien faire, elle continue à te mettre à l’épreuve et c’est un exercice sans fin. Je suis chaque jour plus convaincue que les enfants nous choisissent. Ils arrivent dans ce monde pour nous montrer le pire de nous. Ils nous obligent à scruter nos faiblesses et inconsciemment ils nous incitent à devenir meilleures personnes. (ce qui n’est pas plus mal!). Le défi est loin d’être relevé, mais je ne baisserai pas les bras. Je pense à ce qui nous attend et c’est sur, ça donne le vertige! Mais on serre les dents et on y va!
Merci Séverine, pour ces beaux bijoux. Le joli bracelet et le collier que je porte, vous pouvez les retrouver chez Titlee. Une marque que j’affectionne particulièrement et qui me correspond complètement. Et mon petit haut, vient de Petit Bateau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

  1. Tu sais bien ce que la mère imparfaite que je suis pense de tout ça ! Que le reconnaître , c'est accepter les jours avec et sans et envoyer un beau message de tolérance et d'amour à nos enfants …mille bises ma Lois !

  2. merci d'avoir osé dévoiler cette face B! j'imagine que ça ne doit pas être facile du tout de raconter ces sentiments dont on ne parle jamais!
    Si je peux vous rassurer ou, du moins, vous aider à vous sentir moins seule, j'ai une fille de 10 ans et un garçon de 3 et tous les sentiments que vous évoquez envers la grande je les connais par cœur! Ici ces punitions constantes, cris, remises en question, prise de tête (j'oscille entre éducation non violente et envie de jouer les mères fouettard) et les mots que vous employez (petite fille insolente que je n'aime pas et dont je me détache…) je pourrais les dire mot pour mot! En plus, imaginez quand il y a tant d’écart entre les 2, le second tout mignon qui arrive au moment des 7 ans de sa sœur et, forcément, c'est encore bien plus difficile de rester la mère d'une "grande"!
    Bon, ça ne vous apporte guère de réponses mais on dit souvent que le 1er enfant chamboule beaucoup, vient nous "titiller" encore bien plus que les autres et nous renvoie à notre propre part d'enfance, à la relation à nos parent! et puis, il y aussi cette relation un peu compliquée entre les mères et leurs filles…Courage, ça finira par s’apaiser, peut-être aussi, parfois, on peut se faire aider et avoir les conseils d'un pro pour dénouer plus vite les nœuds…Pour ma part, je n'y arrive pas encore…

    Encore merci, du fond du cœur, ce commentaire tombe vraiment à pic car j'en suis à me demander si je ne suis pas un monstre et les images des blogs ne nous aident vraiment pas!

    lolabelle

  3. La perfection n'existant pas, il est évident que ni toi, ni aucune des mamans que nous sommes ne pouvons être parfaites! Mais c'est si agréable de ne pas se sentir seule dans cette aventure de mamans imparfaites! Osez l'avouer étant si difficile, on a souvent tendance à enjoliver la situation!! Je me reconnais encore tellement dans ton post!!!! Je suis comme toi, pas faite pour être mère au foyer car mes enfants, que j'aime plus que tout, me tapent souvent sur le système!! Pourtant à une semaine de ma reprise j'ai envie de pleurer!! Laisser mon petit dernier est difficile… Pour ce qui est des 2 autres je vis sensiblement les mêmes choses que toi. Ma fille de 6 ans est boudeuse, jamais contente et impertinente mais je culpabilise de lui demander beaucoup! Et son frère toujours à crier pour exprimer ses frustrations… La vie de maman n'est pas facile, même lorsque l'on fait tout notre possible pour satisfaire nos amours, car il faut composer avec les caractères de chacun… Alors nous ne sommes pas parfaites mais on est des supers mamans malgré tout, car nous avons au moins le mérite de nous en rendre compte et de d'essayer de nous améliorer!
    Tes photos sont magnifiques et même si tu as le sentiment de t'éloigner de ta grande fille, on sent beaucoup d'amour réciproque dans ces photos!!!
    Encore merci pour ce joli post plein de sincérité qui aide à se sentir moins seule!!
    Kiss à toi et ta famille!

  4. Bonsoir,
    je me retrouve totalement dans vos mots et cela me rassure. Moi aussi, j'ai une fille de 7 ans qui a le même comportement que Zoé : insolente, jalouse de son petit frère… Et cela nous éloigne alors que je l'aime tellement.
    Je crois que c'est un âge où elles ont besoin de s'affirmer et j'espère que cette attitude leur passera pour se recentrer sur la famille.
    Vous êtes une magnifique mère, "imparfaite" comme nous toutes, je pense.
    Bonne soirée et merci pour ce partage

  5. Merci pour ce billet qui reflète ce que nous sommes toutes en tant que maman… Pour avoir une grande ado de 17 ans à la maison, je peux te dire (sans vouloir t'effrayer hein !) que le pire reste à venir… Et pourtant cela ne m'a pas empêché de "remettre" ça avec ma jolie grenouille 15 ans après la naissance de la première ;) La méthode : Il n'y en a pas ! Juste essayer de faire comme tu le fais déjà si bien : De ton mieux, avec amour et bienveillance, garder le contact, persévérer dans la communication… Même si parfois on a envie de tout plaquer et de baisser les bras à force que dire 1 milliard de fois les même choses tous les jours ;) Il y a un livre très bien que j'ai lu il y a 5 ans sur la relation mère/fille, le conflit : " Mère- Filles, une relation à trois " de Caroline Eliacheff, Nathalie Heinich !
    Merci à toi pour tes partages de photos plus que magnifiques, tes partages de sentiments… De morceaux de vie <3

  6. Heureusement que nous ne sommes pas des mères parfaites, ce serait d'un ennui ! Je suis comme toi, je ne suis pas faite pour être une mère au foyer, j'ai besoin de voir du monde, de me rendre utile (et de faire du shopping tranquillou pendant ma pause déjeuner ! )

  7. Je suis maman au foyer de 3 ans depuis 7 ans, ce n'est pas toujours idyllique et j'enchaine les burn out tous les 3 ans à force de ce rythme non stop et de ce plus rien de temps pour moi….J'apprécie ton post parce que vois tu en ce moment je suis fatiguée des nuits hachées, des disputes non stop de mes ainés qui rendent le quotidien inssuportable,mon mari est en train de perdre son boulot et moi je ne ressemble plus à rien et je n'ai plus de patience car trop épuisée…J'aime bien lire les blogs certes parce que au départ je m'y retrouve mais à force de tendre vers le qualitatif rédactionnel et l'esthétisme parfois on à l'impression soit même d'être la plus nulle et d'avoir une vie pourrie et au lieu que ca fasse du bien ca complexe….C'est bien d'être positif et d'œuvrer dans sa vie dans ce sens mais on à pas forcément tous des ressources pour aller dans ce sens on à pas toutes des amies pour décompressé ou de la famille qui viendrait te garder tes loulous pendant que tu te reposes avec ton chéri…Ca me fait plaisir non pas de savoir que des mamans traversent des difficultés mais je pense que même avec tout le positif que l'on peut se forcer de mettre il y à des choses auxquelles on échappe pas et c'est juste aussi de savoir l'avouer et le partager…
    Concernant ta grande j'ai e la même chose avec mon ainé de 7 ans (et demi)il y à eu un moment alors que petit j'étais ultra fusionnelle avec lui et pareil de sa part ou il s'est détaché de moi je l'ai mal vécu parce qu'il avait des réactions brutales, caractérielles et je ne le reconnaissais plus parfois j'avais l'impression de ne plus l'aimer comme avant et le fait d'y penser me faisait mal c'est arrivé à la naissance de mon deuxième en même temps c'était normal parce que notre vie, sa vie avait changé ca c'est bien calmé il est redevenu comme avant doux, tendre avec moi et ca me fait du bien que nous nous soyons retrouvés mais comme les choses ne sont jamais parfaites maintenant que ca va avec mon ainé c'est numéro deux qui est en permutation diabolo et m'en fait voir toutes les couleurs alors bon tient bon ca passe faut juste arriver à tenir le temps que…lol
    Bises

  8. C'est dingue comme j'ai l'impression que tu parles de ma relation avec Mina quand tu parles de toi et Zoé! J'ai constamment aussi ce sentiment d'un conflit omniprésent, qui finit par bouffer le reste et m'éloigner car je n'ai pas envie de ce genre de relation avec elle, et qu'il y a des journées où il n'y a QUE ça. Ca me rend triste, moi qui idéalisait une relation pleine de communication bienveillante, je me retrouve avec ma fille dans une espèce de frustration, et je pense que ça l'attriste aussi de voir qu'avec son frère – plus petit – la relation est plus fusionnelle et moins dans la colère et les cris… Bref pas facile tout ça…
    Merci pour ton joli post, plein de bises!

  9. je découvre votre blog et j’y fais une merveilleuse balade…..
    mais ce post me touche vraiment car comme vous je suis une maman imparfaite… ;-)